Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
CEDAC

Informe sur l'actualité et les programmations du réseau de diffusion qui s'est créé autour des salles de Guadeloupe.

Les ours dorment enfin[théâtre jeune public] Comment mettre en scène un

Publié le 11 Janvier 2014 par Cedac

Les ours dorment enfin[théâtre jeune public] Comment mettre en scène un spectacle certes dédié au jeune public mais qui, dans son fond autant que dans sa forme nous concerne, nous interpelle et nous émeut nous autres les adultes, un peu gênés aux entournures par la question : « quel poids, quelle densité a l’enfance dans cet impitoyable et oublieux monde de grands ? » Dans ce texte remarquable, par cette langue simple, vive, spontanée, où les répliques, en peu de mots, recèlent et libèrent tant d’émotions contenues et de subtilités, l’auteure insuffle à son œuvre une énergie, une dynamique résolument enfantine pour aborder des thèmes plutôt graves et matures. Cette pièce nous invite à revisiter le paradigme de l’enfance où se mêlent intimement mensonges et vérités, intuitions inexplicables et convictions irrationnelles, questions candides et réponses tronquées. Elle nous propose de nous ouvrir à nouveau au regard de l’enfance, à la part de rêve, de secret, d’inconnu mais aussi de peurs que contient chaque réalité. Sacha ne trouve plus le repos, ni le temps. Les trois ours polaires dont il a la charge au zoo s’épuisent et sont en train de dépérir. Le mercure est anormalement élevé pour la saison, l’hiver tarde, cela perturbe les animaux. Sacha se dévoue sans compter et tente tant bien que mal de soulager ses pensionnaires et amis poilus. Dans la vie de Sacha surgit un beau jour, comme un courant d’air, Marcus, un garçon à bout d’errances et en quête d’une guérison de l’abandon. Il espère trouver réconfort et amour dans ce nouveau foyer où il se sent bien. Il fait de son mieux pour préserver Sacha, son nouveau papa. Ce dernier au bord de la dépression, plie à se rompre sous le joug d’une lutte forcenée contre le thermomètre. L’homme et l’enfant se sont trouvés et choisis, mais cela pourra-t-il durer ainsi ? Les ours finiront-ils par s’endormir ? • Une pièce écrite par Geneviève BILLETTE ; interprètes : Astrid MERCIER et Eric DELOR qui assure aussi la mise en scène et la scénographie ; création et régie lumière : Valery PETRUS ; costumes : Sylvianne GODY ; images et environnement sonore : Jo EDRE-LOKI ; Une coproduction : Cie REZILIANS / CMAC, Scène Nationale de la Martinique.

Commenter cet article