Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
CEDAC

Informe sur l'actualité et les programmations du réseau de diffusion qui s'est créé autour des salles de Guadeloupe.

Prochainement en novembre: Une de perdue...une de perdue ?

Publié le 4 Octobre 2019 par CEDAC (Collectif des Espaces de Diffusion Artistique et Culturelle) in Danse

Prochainement en novembre: Une de perdue...une de perdue ?

En tournée en Guadeloupe du 12 au 17 novembre 2019

 

Une de perdue...une de perdue ?

spectacle chorégraphique

 
Genre : Danse contemporaine / hip-hop
Mise en Espace : Josiane ANTOUREL                                
Chorégraphes : Josiane ANTOUREL & David MILOME
Interprétations : Chantal THINE & David MILOME
Créations musicales : Medouze & David MILOME
Musiques : Maurice BOUCHARD
Création Lumière : Marc-Olivier RENE

Crédit photo: Christian Vignes

Une génération de perdue. Une amoureuse de perdue. Une chorégraphe de perdue. Une conscience collective de perdue. 

La mort est imminente. La tromperie et la trahison nous côtoient trop souvent. La destruction de la transmission est devenue monnaie courante. 

Tant de diplômés abandonnés pourtant, le chômage fait rage. 

Tant d’histoires d’amour faisant taire les plus belles sincérités laissant place à une communication falsifiée. 

Tant d’artistes dont le talent n’est pas suffisamment reconnu et qui ne bénéficient pas de soutien à la hauteur de leur art. 

Tant d’enfants issus de ces générations polluées pour lesquels les valeurs portées par l’éducation sont négligées et ne leurs accordent aucun repère. 

Le monde pourrait nous jouer une bien meilleure musique ! Du haut de leur perchoir, plongé dans un élixir d’égoïsme, des individus nous servent de belles danses du corps et du verbe qui ont perdu leur âme. 

La parade nuptiale devient le moyen de communication et sert la manipulation. 

Tant que les chefs d’orchestres ne comprendront pas qu’ils ne peuvent battre la mesure que parce qu’il existe de grands musiciens, la vie ne pourra nous jouer ses plus belles mélodies. 

La perte d’humanisme, les subtiles stratégies de destruction et la négligence de toutes les forces florissantes abîment ce monde dénué de transmission. 

A-t-on perdu la mémoire et la capacité de vivre mieux que cela ? 

 

 

Note d’intention de Josiane Antourel (extraits)

Depuis plus de 30 ans, une tension vitale, positive et gourmande, organise mes rencontres, entretient ma capacité d’émerveillement et aiguise mon potentiel de captation des signes, des symboles et des courants créatifs issus du monde saoul et meurtri qui m’entoure. La solitude acharnée est le lot de ceux qui prétendent, par leur ouvrage artistique, donner corps à des utopies réalisables et participer au nécessaire changement de la donne. Heureusement, sur le parcours, on croise quelques alliés qui vont vers cette même vision de la nécessité de fouiller, construire et propager un art intègre, dicté par l’urgence.

................

L’autre facteur qui motive ma démarche est le souhait que j’ai de donner à voir ces 2 volumes-là s’exprimer ensemble, dans un duo sur mesure parce qu’il émane de leurs énergies partagées, d’une dynamique esthétique et profonde capable de porter et transmettre les messages contenus dans la chorégraphie « Une de perdue » (Extrait  de Nota Bene – Biennale de danse 2008 – Atrium Scène Nationale).

 

 

Note d’intention de David Milôme 

 

Josiane Antourel m’a toujours fasciné à travers ses paroles qui font écho à mes pensées. Danser ses mots qui soulignent si bien mes maux est existentiel ! J’aime être un minimum conscient et connaître l’histoire de ma discipline, alors c’est avec le cœur joyeux et tout naturellement que j’aimerais rendre hommage à cette grande dame.

Trop souvent, nous dansons sur des ponts que d’autres ont construit en les oubliant, comme une belle chanson qui meurt parce qu’on ne la chante plus. A ma façon, permettez que j’honore !

Chantal Thine, force vive récemment revenue en Martinique, m’a tout de suite inspiré pour initier ce duo à travers une vision plus large. L’univers de cette danseuse, si différent du mien m’enrichit et me poussera donc à développer un autre langage, à trouver une gestuelle commune qui nous appartiendra.

 

En honneur à tous les talents gaspillés, en estimant que le monde pourrait nous jouer une bien meilleure musique…chacun de nos pas de danse, rendront hommage à celle, qui dans notre pays, est une inspiration dans notre discipline et ouvre nos yeux sur le chemin à parcourir.

Josiane Antourel, merci !

 

 

Les dates:

 

Mardi 12 nov. : Centre culturel Robert Loyson à Moule / 9h (scolaires) et 20h / 15

Mercredi 13 nov. : Artchipel, scène nationale à Basse-Terre (salle jenny Alpha) / 20h / 4 à 15

Vendredi 15 nov. : Centre culturel de Sonis aux Abymes / 9h (scolaires) et 20h / 15

Dimanche 17 nov. : Mémorial ACTe à  Pointe-à-Pitre / 17h / 15(prévente 10€)

 

 

Billetterie:

 

Billetterie en ligne/ L'Artchipel scène nationale

Billetterie MACTe    Allmol

 

Centre culturel Robert Loyson et Centre culturel de Sonis: achat sur place uniquement

 

 

Infoline : 0690 500 234

 

Prochainement en novembre: Une de perdue...une de perdue ?
Commenter cet article